Service de guérison

Service de guérison - à l'église paroissiale de Gilsdorf

Sainte messe à 10:30 hrs.
13h00 -16h30: Prières avec les malades et ceux qui
vivent dans une grande souffrance.

__________

Gilsdorf, fin mars 2020
 
CHERS  AMIS  - Un appel de réveil à nous tous !
 
Qui l’aurait pensé? Le monde entier en chaos, attaqué par un virus. Personne ne peut dire ni calculer la durée de cette force de destruction de ce virus. Personne ne peut s’imaginer les conséquences qui en résulteront un jour. Une grande incertitude nous a saisis tous. Tant d’années, l’homme s’est montré comme le grand triomphateur; celui qui est capable de faire, produire et dominer par ses propres forces; à qui rien ne semble impossible si seulement on presse les bons boutons. Et maintenant?

Je suis émerveillé avec quelle conscience de responsabilité les dirigeants de nos pays prennent des décisions; j’apprécie le travail précieux et le dévouement infatigable du personnel de nos hôpitaux, des maisons de soins et de retraites des personnes âgées et handicapées, des services sociaux de secours et de protection, des services spontanés d’entraide. J’estime la discipline et l’obéissance de tant de gens en suivant les prescriptions données par les dirigeants. J’écoute tant d’appels à la solidarité et au secours. Qui se serait imaginé une telle évolution? Nous tous, et en particulier les victimes et leurs familles, les gens touchés personnellement, de façon familiale, professionnelle et économique, souhaitons la victoire sur ce virus, tout en aimant savoir qu’est-ce qui se cache derrière et où en est la racine.

Et pourtant: En écoutant et lisant les informations, les appels, les recommandations, il me manque une parole, la parole 'Dieu'; même plus qu’une parole: Dieu me manque. Dieu paraît rejeté, oublié, méprisé, enterré. Dieu ne compte plus. Dieu est exclu. Dieu manque de solution. Dieu manque de force. Dieu est mort, ignoré dans nos mesures de secours, de projets et de décisions. On oublie que Dieu est un Dieu qui partage toutes nos situations humaines; que l’on peut invoquer Dieu dans chaque détresse pour nous libérer des ténèbres; qu’on a crucifié un jour son Fils à Golgotha et qu’il est ressuscité le troisième jour. On voulait l’enterrer dans son tombeau pour pouvoir vivre en paix. On l’a enfermé dans le tombeau, mais Dieu s’est révélé comme celui qui a la dernière parole. Il n’a pas laissé son Fils dans le séjour des morts, il l’a fait vaincre le tombeau et la mort.

C’est ce Dieu que nous confessons chaque jour dans le Crédo de la sainte Messe et dans la prière du Chapelet comme le Dieu tout-puissant. C’est ce Dieu que nous célébrons dans nos chants merveilleux de Pâques comme celui qui règne éternellement. Ce Dieu s’est révélé par Jésus Christ, son Fils, comme un Dieu qui veut aimer, aider, guérir et sauver; comme celui qui a donné son Fils afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. Il s’est montré comme celui qui par Jésus Christ a guéri le lépreux, le paralysé, l’aveugle, le sourd et le mue; qui a libéré les possédés et a ressuscité les morts. Je crois en ce Dieu pour qui tout est possible; je crois en ce Dieu – il a promis: je ne vous abandonne pas, je ne vous délaisse pas. Il attend notre cri de confiance: «Demandez, et vous recevez. Dieu est un Dieu qui donne de bonnes choses à ceux qui le lui demandent.»

Chers amis. Combien de fois j’ai vécu ce Dieu d’Amour dans toutes sortes de situations. Je voudrais vous appeler tous – chrétiens de toutes les dénominations – et tous ceux qui sont prêts à s’ouvrir à Dieu: Fixez votre regard sur le Seigneur Jésus Christ; venez à la croix, le plus grand signe de l’amour et de la Miséricorde de Dieu; mettez les mains ensemble en amour et confiance pour la prière, reconnaissons notre pauvreté et notre peine, avouons humblement notre désir de libération et de guérison. Dieu ne nous abandonnera pas. Dieu exaucera notre prière, son bras n’est pas devenu trop court pour nous aider; ses oreilles ne sont pas sourdes à nos cris de confiance.

Chers amis. Venez tous vers le Seigneur. Il est là. Il nous attend. Qui vient vers lui ne sera pas rejeté. Rien n’est impossible à lui. Les politiciens nous disent ces jours-ci: «Nous devons tous tenir ensemble». Chers amis, venez, tenons ensemble dans le cri de notre détresse. Le Ciel ne restera pas fermé. Dieu n’est pas mort ! Nous verrons: le Seigneur est avec nous, le Bon Berger n’abandonne pas ses brebis quand le loup attaque; il est notre Sauveur, ayons confiance en lui. Ne baissons ni le regard, ni les mains. Elevons notre regard vers Jésus Christ le Fils de Dieu, auquel Dieu a donné tout pouvoir au Ciel et sur la terre. Suivons avec discipline les prescriptions d’un côté, et formons en même temps ensemble une chaîne de prière invisible. Laissons les différences entre frères et sœurs – ce qui compte maintenant, c’est le cri simple et humble de cœur vers le Ciel. Quand le Seigneur t’appelle, suis cet appel et va dans la prière. Prions pour nous tous, pour les victimes de ce virus et leurs familles, pour tous les teams du corps médical. N’oublions pas les pauvres de la rue et de la société. Prions aussi pour les politiciens et les bergers de l’église afin de prendre de bonnes décisions.

L’Administration diocésaine a communiqué que les mesures concernant l’annulation de tous les services religieux publics sont prolongées jusqu’au 30 avril au moins. De ce fait, toutes les réunions de la communauté Auberge de Dieu sont annulées jusqu’à cette date, à dire : pas de réunion le jeudi soir, pas de service de guérison le 19 avril, pas de réunion de l’oratoire du Sacré Cœur le 25 avril, pas de réunions des jeunes prient pour les jeunes le 4 et le 18 avril. La Fête de la Joie n’aura pas lieu les 30 et 31 mai 2020 à Hosingen, le jubilé 40 ans Fête de la Joie est reporté au WE de Pentecôte 2021. Regardez les messages vidéo avec prière et bénédiction sur le site www.aubergededieu.lu Partagez ces messages, surtout le dernier avec la prière du psaume 91 avec d’autres. Que tous ceux qui ont la possibilité de copier cette lettre, l’envoient à leurs connaissances. Nous sommes tous responsables à être des multiplicateurs de cet appel de réveil.

Restez fidèles dans la prière et la lecture de la Parole de Dieu. Nous devons rester enracinés dans l’Amour de Dieu. Maintenant déjà, je me demande quelles seront les conséquences de ce virus. Restez fermes, prêts et vigilants. Que le Seigneur vous bénisse et vous protège!

Une parole personnelle pour chacun: «J’ai constamment l’Eternel sous mes yeux; quand il est à ma droite, je ne chancelle pas. Aussi mon cœur est dans la joie, mon esprit dans l’allégresse; et mon corps repose en sécurité. Car tu n’abandonneras point mon âme dans le sépulcre, et tu ne permettras point que ton bien-aimé voie la corruption. Tu me feras connaître le sentier de la vie; il y a d’abondantes joies devant ta face, des délices éternelles à ta droite.» Psaume 16,8-11

Ton prêtre et ami
A. Franck


Lettre aussi dans la rubrique téléchargements.